En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.
Dernière mise à jour : le 23/05/2018 à 12:41

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

 >>> Consulter l'article dédié à cet événement

16/02 : L'île des Pins a été placée en alerte cyclonique maximale , en raison de la menace du cyclone Gita, a annoncé la sécurité civile. Selon Météo France-NC, le cyclone Gita devrait passer à 200 kilomètres au sud-est de Maré (archipel des Loyauté) avant de circuler en début de nuit vendredi à 100-130 kilomètres au large de l'île des Pins, où le plus fort impact est attendu. Une houle pourrait atteindre six mètres et des vents violents sur tout le sud de la Nouvelle-Calédonie, y compris à Nouméa.

La situation s'améliorera rapidement dans les prochaines 24 heures sur la Nouvelle-Calédonie, au moment où le cyclone GITA infléchira sa trajectoire vers le sud. A ce moment, GITA, rétrogradé au rang de tempête tropicale se dirigera vers la Nouvelle Zélande qui pourrait être impactée à la fin du week-end et en début de semaine prochaine par ce phénomène avec des vents à plus de 120 km/h en bord de mer.

 

15/02 : Gita se situe à environ 750 kilomètres à l'est de Nouméa et se déplace vers l'ouest à une vitesse de 15 km/heure. Classé en catégorie 4 sur une échelle de 5 graduations, il génère près de son centre des vents estimés à 170 km/h, avec des rafales à 230 km/h tandis qu'une houle de 3 mètres est déjà observée sur Maré (archipel des Loyauté), l'île des Pins et l'extrême sud-est de la Grande-Terre.

Sa trajectoire ne devrait pas le faire toucher directement l'archipel de la Nouvelle-Calédonie. Au plus près, Gita passera à environ 140 km au sud-est de l'île des Pins dans la soirée de vendredi avant de se faire sentir sur tout le sud du territoire. Il faut s'attendre à des vents pouvant atteindre 120 km/h à l'île des Pins et sur Nouméa il va y avoir des vents d'ouest violents qui pourraient engendrer des dégâts étant donné l'orientation des marinas.

Par la suite Gita devrait perdre en intensité et redevenir une tempête tropicale qui prendra la direction de la Nouvelle Zélande qui serait impactée le 20 février.

 

12/02 : Gita s'est considérablement renforcée au cours de ces dernières 24 h et est maintenant un cyclone de catégorie 4 qui génère des vents soufflant à 230 km/h. Le cyclone devrait toucher de plein fouet l'archipel des îles Tonga ce soir. 

Gita s'intensifie à mesure qu'il approche des îles Tonga. Selon les services météorologiques fidjiens, il devrait être un ouragan de catégorie cinq avant d'atteindre les îles Tonga lundi soir. Des rafales de vent atteignant les 275 km/h ont été enregistrées alors qu'il se renforce à l'est de l'île de Tongatapu, l'île la plus peuplée des Tonga.

 

10/02 : Gita se déplace rapidement en direction du sud-est à la vitesse de 30 km/h. Un changement de cap en direction de l'ouest devrait s'operer demain, sous l'effet de la dorsale subtropicale de moyenne troposphère, qui progressivement prend le pas sur la dorsale proche équatoriale qui jusqu'à présent initiait ce déplacement sud-est. Sur cette nouvelle trajectoire, GITA pourrait représenter une menace directe pour les Tonga. Le timing de ce virage sera déterminant, autant dire que les prochaines heures seront capitales.

Selon les prévisions du CMRS de Nadi, cet Etat polynésien risque d'être directement impacté d'ici les prochaines 48h par GITA. La menace est à prendre d'autant plus au sérieux, que les prévisions d'intensité du CMRS sont agressives. Le cyclone pourrait atteindre le stade de catégorie 4 au moment du passage au plus près des Tonga, ce qui signifie des vents moyens d'environ 180 km/h et des rafales qui de fait seraient très largement supérieures à 200 km/h. La situation est donc à suivre de très près dans le pacifique.

 

09/02 :La tempête tropicale Nine s'est formée entre Futuna et les Samoa et fait route vers l'Est. La tempête génère des vents soufflant à 100 km/h et de fortes pluies. Le système va toucher les îles Samoa dans les prochaines heures avant d'incurver sa trajectoire au Sud-Est qui lui fera toucher les Samoa Américaines.

D'ici 24 h le système va se renforcer en cyclone de catégorie 1 avant de changer de trajectoire et de prendre un cap plein Ouest qui lui fera toucher l'archipel des îles Tonga le 13 février. A cette échéance, le système devrait toujours être un cyclone de catégorie 1 avec des vents soufflant à 140 km/h.