Veille gestion globale

Imprimer

Déchets consécutifs aux catastrophes naturelles : de l’anticipation à la gestion

. Posté dans Veille gestion globale

Lire la suite...Outre les dégâts directs et parfois même les victimes qu'elles génère, les catastrophes naturelles posent également d'autres épineux problèmes aux territoires qu'elles touchent. En particulier lorsqu'un événement catastrophique génère et déplace d’importantes quantités de déchets dans un temps très court.

Imprimer

Les personnes âgées ont un rôle à jouer dans la prévention des catastrophes (ONU)

. Posté dans Veille gestion globale

A l'occasion de la Journée internationale de la prévention des catastrophes, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a souligné le rôle que peuvent jouer les personnes âgées, hommes et femmes, dans le renforcement de la capacité à faire face à l'adversité.

Imprimer

Les activités météo-sensibles représenteraient environ 25 % du PIB dans les pays industrialisés

. Posté dans Veille gestion globale

Les activités dites “météo-sensibles” représenteraient environ 25 % du PIB dans les pays industrialisés. Les risques à couvrir sont évalués à 600 milliards d’euros mais nombre d'entreprises ne sont pas encore consciente de leur exposition.

Imprimer

Les risques liés aux catastrophes naturelles sont encore trop sous-estimés par les dirigeants d'entreprises

. Posté dans Veille gestion globale

Par définition, chaque année, le risque de subir une « catastrophe centennale » s’élève à environ 1% et ce,  même si une telle catastrophe a déjà été traversée l’année passée.

Imprimer

La vérification participative (crowchecking) au service de la gestion des catastrophes

. Posté dans Veille gestion globale

Lire la suite...On le sait, les résseaux sociaux sont de plus en plus utilisés dans la gestion des risques et des crises (voir cet article). Pour cela, des chercheurs Anglais étudient la piste de la vérification participative.

Imprimer

Les réseaux sociaux, avenir des outils de gestion des risques et des crises

. Posté dans Veille gestion globale

Lire la suite...Les dispositifs de gestion des risques et des crises utilisent de plus en plus les nouvelles technologies et sources d’information provenant des médias sociaux. En effet, l’arrivée récente de ces nouveaux vecteurs d’information dans le panorama du traitement des événements et des catastrophes a vu émerger un certain nombre de solutions artisanales plus ou moins hétéroclites

Imprimer

FORTRESS : anticiper et aborder les repercussions des situations de crise

. Posté dans Veille gestion globale

Les situations de crise comme la panne générale a l'échelle européenne, ou les inondations qui ont frappe les Pays-Bas et l'Allemagne peuvent avoir d'importantes répercussions. Les personnes impliquées dans la prévention de crise décrivent la chaîne d'événements imprévus qui se déclenchent après comme des effets en cascade.

Imprimer

L'alerte aux catastrophes et le développement sont indissociables

. Posté dans Veille gestion globale

Pour assurer l'implication des populations dans les alertes rapides, il faut comprendre leurs expériences, leur comportement ainsi que des obstacles auxquels ils font face.La prévision des catastrophes a un caractère très incertain qui tend à anéantir les efforts de réaction aux alertes rapides.

Imprimer

Le point sur l'alerte précoce aux catastrophes

. Posté dans Veille gestion globale

Tout au long de l'histoire, les catastrophes naturelles ont détruit des vies et des moyens de subsistance en tuant des gens et en endommageant des domiciles et des entreprises. Les catastrophes découlent de risques naturels et biologiques (inondations ou maladies infectieuses, par exemple), ainsi que de catastrophes sociopolitiques complexes et de risques industriels (sécheresses ou fuites radioactives).

Imprimer

L'OCDE pointe le niveau d'impréparation de la plupart des pays en matière de gestion des catastrophes

. Posté dans Veille gestion globale

L'OCDE s'inquiète du manque de prévision, de préparation et d'organisation de la plupart des pays en matière de gestion des catastrophes. Sans parler des tragédies humaines, les trente quatre pays membres de l'organisation ainsi que les grands émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine) ont subi, ces dix dernières années, un préjudice économique cumulé de près de 1500 milliards de dollars entre tempêtes, inondations, accidents industriels, actes terroristes et autres pandémies.

Nous suivre sur Facebook
Nous suivre sur Twitter
Abonnez-vous à notre flux RSS
Retrouvez-nous sur Google+
Télécharger notre widget
Viadéo