Veille gestion des risques France
Dernière mise à jour : le 31/05/2016 à 17:23

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Veille gestion des risques France

france120Toutes les actualités de la gestion des risques naturels en France publiées depuis le 01/01/01 :  

 Les articles de cette rubrique peuvent vous être fourni sous forme d'une veille personnalisée par email ou par flux RSS.

 


Lire la suite...Le projet NIVEXT : NIVeaux marins EXTrêmes a pour objectif de caractériser les niveaux extrêmes historiques du niveau de la mer dans la définition de l'aléa submersion marine pour le littoral Atlantique, Manche et mer du Nord en France. Les observations marégraphiques permettent d'étudier et de quantifier les évènements de tempête majeurs du passé.

Lire la suite...Comme l’a montré à nouveau un éboulement survenu le mois dernier à Varangeville (76), les falaises normandes reculent, à raison de 15 à 20 cm par an en moyenne, mais par écailles pouvant atteindre une dizaine de mètres d’épaisseur en un seul tenant. Sur une portion de falaise de 1500 m particulièrement étudiée en termes de recherche, près de Mesnil-Val, on estime que l’équivalent de 75 briques de lait tombe chaque jour, l’équivalent d’une baignoire tous les trois jours (300 l), et l’équivalent de l’Arc de Triomphe tous les 5 ans (50 000 m3).

Lire la suite...Pour limiter l’impact des crues il faut restaurer les annexes hydrauliques de la Loire et de ses affluent. Issu des rapports de l’ONEMA, office national de l’eau et des milieux aquatiques, la publication d’une note sur la restauration des annexes hydrauliques de la Loire et de ses affluents s’inscrit dans le cadre de plusieurs objectifs :

A chaque fois qu'une commune française est touchée par une catastrophes naturelles, l'opinion publique s'émeuvent du sort des victimes et à le désagréable sentiment de "déjà-vu".  Sans savoir, la plupart du temps, que leur ville ou leur village est probablement menacé par une catastrophe similaire. A La Faute-sur-Mer (Vendée), avant que la forte tempête Xynthia ne tue 29 personnes le 28 février 2010, les autorités avaient sous-estimé le risque de submersion marine.

Les radars météorologiques constituent un moyen d'observation irremplaçable pour détecter et quantifier les précipitations. Le réseau de Météo-France en métropole compte actuellement 29 radars. Deux nouveaux viennent en effet de le compléter : l'un est implanté dans l'Isère au sommet du Moucherotte (1901 m), le second sur l'aéroport Nice Côte d'Azur.

Dans une note technique, mise en ligne le 14 août, les ministères de l'Ecologie et de l'Egalité des territoires invitent les préfets à renforcer la vigilance sur le risque incendie de forêt, "dans un contexte marqué par une pression urbaine soutenue sur certains espaces exposés, le développement de friches dans certains secteurs agricoles, des effets attendus du changement climatique sur les boisements".

Lire la suite...Une étude du Commissariat général au développement durable publiée en juillet 2015 sur « Les Français face aux risques environnementaux » révèle qu'à l’échelle du territoire national, l’exposition de la population aux risques climatiques est nulle ou faible pour 55 % des communes (26 % des communes en indice faible) ; moyenne pour 30 % des communes ; forte pour 16 % des communes, soit 5 717 communes.

C'est certain, des vies humaines et des centaines d'hectares de forêt, en France et à travers le monde, seront épargnés grâce à "ExtremOwl". Ce casque révolutionnaire - imaginé et labellisé au pôle compétitivité Risques de l'Arbois à Aix, en cofinancement avec la Région et le ministère de l'Économie - va permettre aux pilotes d'hélicoptères bombardiers d'eau de jouir, notamment dans des zones accidentées, d'une vision digne de celle d'un... hibou (owl).

En association avec la start-up SIGNALERT, l’unité Ecosystèmes méditerranéens et risques (EMAX) de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA) à Aix-en-Provence (France) démarre un test d’exploitation de l’application smartphone gratuite de cartographie participative et de science citoyenne SIGNALERT App pour la surveillance de l’environnement.

Lire la suite...Pour la 4e vague du Plan Loire, la Région Centre-Val de Loire et l'Etat se sont engagés ce vendredi 10 juillet dans ce dispositif jusqu'en 2020. L'Etat, qui a déjà signé avec d'autres Régions concernées, apporte 111 millions dans ce CPIER, et la Région Centre-Val de Loire 23,3 millions.

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNAT Maps notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"

Alerte & vigilance en cours