Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 19/05/2022 à 11:57

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

Une dépression s'est formée en début de semaine sur les Baléares.

 Les intempéries gagnent l'Italie et les Balkans

De fortes pluies orageuses et des vents violents vont concerner les côtes italiennes sous l'influence de la dépression. Plusieurs régions ont d'ailleurs été placées en vigilance orange puisqu'on attend des cumuls de pluies de l'ordre de 100 à 150 mm sous les cellules orageuses les plus violentes et des rafales de vent dépassant les 100 km/h. A noter aussi un risque important de trombes marines sur la mer Tyrrhénienne.

Le mauvais temps va progressivement gagner l'Adriatique et les Balkans. Le Monténégro a même déclenché une alerte rouge pour les fortes pluies et le vent violent attendus au cours de ces deux prochains jours.

 

Suisse

La dépression méditerranéenne qui sévit actuellement provoque d'intenses précipitations, surtout au sud de la Suisse. Dans le massif du Simplon et dans les montagnes tessinoises, il est tombé jusqu'à 120 centimètres de neige fraîche durant les dernières 24 heures. Le risque d'avalanche y est donc élevé.

Il atteint le niveau 4 - sur une échelle de 5 - entre le massif du Mont Rose et les montagnes tessinoises, jusque dans le val Maggia, indique le bulletin de l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF) de mercredi. Des avalanches moyennes, voire importantes, pourraient se déclencher.

Dans le reste de la zone alpine, le risque d'avalanche atteint le niveau 3. Selon SF Meteo, la limite des chutes de neige se situe au sud à 900 mètres dans la Léventine (TI) et à 1700 mètres en Engadine (GR).

En basse altitude, il pleut de manière intensive depuis lundi. Durant les 72 dernières heures, SF Meteo a mesuré entre 70 et près de 150 millimètres de précipitations au Tessin. Le val Maggia a été le plus arrosé avec 144 millimètres, suivi par la plaine de Magadino avec 123 millimètres.

Il devrait encore tomber entre 60 et 100 millimètres, ce qui pourrait provoquer des glissements de terrain et des laves torrentielles. Entre la Suisse romande et la région de Bâle, il a aussi beaucoup plu, avec 20 à 40 millimètres mesurés.

une dépression s'est formée en début de semaine sur les Baléares. Ce mercredi, on la retrouve au large de la Provence avec une pression de l'ordre de 986hPa en son centre. Elle provoque des intempéries sur le sud-est de la France où plusieurs départements ont été placés en alerte orange en raison des fortes pluies orageuses (jusqu'à 150 mm sur les Alpes-Maritimes). Les conditions météo vont encore se dégrader dans les prochaines heures puisque le mistral et la tramontane vont nettement se renforcer avec des rafales de l'ordre de 120 à 130 km/h attendues entre ce soir et demain sur le golfe du Lion. Les conditions de mer deviendront execrables avec une mer forte, localement très forte au large du cap Béar avec des creux de l'ordre de 6 mètres.
 
Les intempéries gagnent l'Italie et les Balkans
Dès ce mercredi de fortes pluies orageuses et des vents violents vont concerner les côtes italiennes sous l'influence de la dépression. Plusieurs régions ont d'ailleurs été placées en vigilance orange puisqu'on attend des cumuls de pluies de l'ordre de 100 à 150 mm sous les cellules orageuses les plus violentes et des rafales de vent dépassant les 100 km/h. A noter aussi un risque important de trombes marines sur la mer Tyrrhénienne.
Le mauvais temps va progressivement gagner l'Adriatique et les Balkans. Le Monténégro a même déclenché une alerte rouge pour les fortes pluies et le vent violent attendus au cours de ces deux prochains jours.



La dépression méditerranéenne qui sévit actuellement provoque d'intenses précipitations, surtout au sud de la Suisse. Dans le massif du Simplon et dans les montagnes tessinoises, il est tombé jusqu'à 120 centimètres de neige fraîche durant les dernières 24 heures. Le risque d'avalanche y est donc élevé.

Il atteint le niveau 4 - sur une échelle de 5 - entre le massif du Mont Rose et les montagnes tessinoises, jusque dans le val Maggia, indique le bulletin de l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF) de mercredi. Des avalanches moyennes, voire importantes, pourraient se déclencher durant la nuit.

Dans le reste de la zone alpine, le risque d'avalanche atteint le niveau 3. Selon SF Meteo, la limite des chutes de neige se situe au sud à 900 mètres dans la Léventine (TI) et à 1700 mètres en Engadine (GR).

En basse altitude, il pleut de manière intensive depuis lundi. Durant les 72 dernières heures, SF Meteo a mesuré entre 70 et près de 150 millimètres de précipitations au Tessin. Le val Maggia a été le plus arrosé avec 144 millimètres, suivi par la plaine de Magadino avec 123 millimètres.

Précipitations jeudi encore
Jusqu'à jeudi, il devrait encore tomber entre 60 et 100 millimètres, ce qui pourrait provoquer des glissements de terrain et des laves torrentielles. Entre la Suisse romande et la région de Bâle, il a aussi beaucoup plu, avec 20 à 40 millimètres mesurés.

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 19/05/2022)
  • En France / DOM : 2.082
  • A l’étranger : 17.493
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 19/05/2022)
  • En France / DOM : 30.890
  • A l’étranger : 1.409.052
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 19/05/2022)
  • En France / DOM : 58.607
  • A l’étranger : 3.755.266
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel