Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 16/05/2022 à 15:33

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Alertes en cours
Aucune alerte en cours actuellement
Partager via...

 >>> Consulter l'article dédié à cet événement

 

Bejisa_13.png02/01 :  ce matin à 07 h (heure locale) le cyclone Bejisa était situé à 200 km des côtes nord de La Réunion. Bejisa s'est intensifié pour atteindre la catégorie 3 (en prenant l'échelle de Saffir-Simpson comme référence). Affichant une pression minimale de 966 hPa, les rafales de vent observées indiquaient déjà 190 km/h et le phénomène se déplace vers le sud à la vitesse de 20 km/h et évolue dans une eau de mer à 28°C.

La Réunion est donc placée en Alerte cyclonique rouge concernant ce phénomène pouvant être extrêmement violent. En conséquence, la population est priée de rester à l'intérieur des bâtiments, et de ne pas sortir, sous peine de sanctions. Seuls les secours sont autorisés à se déplacer. En outre, les services d'EDF ainsi que les compagnies de distribution d'eau se prépare au pire, et on mobilisés leurs effectifs afin de répondre à la menace cyclonique. L'aéroport de l'île a été fermé alors que toutes les activités portuaires sont suspendues.

L'île de la Réunion est sur la trajectoire de ce cyclone. Son évolution laisse présager son maintien en catégorie 3 (en prenant l'échelle de Saffir-Simpson comme référence) pour ces prochaines heures avec des rafales pouvant atteindre les 200 km/h entre ce soir et vendredi après-midi, quand il passera au plus près de l'île de la Réunion vendredi matin (à environ 100 km des côtes). A 6h ce matin, des rafales supérieures à 120 km/h étaient déjà mesurées sur l'île.

Par ailleurs, une houle de 5 à 7 m est attendue sur la côte nord et nord-ouest de l'île entre aujourd'hui et vendredi après-midi, avec des vagues voisines de 12 mètres près des caps et côtes exposées à la forte houle d'Est et un très grand risque de submersion de digues et des plages.

Parallèlement, de fortes pluies sont attendues avec des cumuls qui pourront atteindre les 200 à 500 mm au passage de ce cyclone sur le centre montagneux de l'île, avec un risque très important d'inondations et de crues. On relève ce matin à 06h des valeurs cumulées 153mm à La Nouvelle (Ouest), 110 mm à la Crête (Sud), 95 mm à la Plaine des Chicots (Nord), ou enc86 mm à la Plaine des Palmistes (Est)

 

 

01/01 : Aujourd'hui à 7 heures, le cyclone Bejisa était situé à 470 km des côtes nord de La Réunion. Le cyclone s'est intensifié pour atteindre la catégorie 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson. Affichant une pression minimale de 965 hPa, les rafales de vent observées indiquaient déjà 190 km/h et le phénomène se déplace vers le sud à la vitesse de 19 km/h et évolue dans une eau de mer à 28°C.

Bien que sa trajectoire puisse encore légèrement changer, l'île de la Réunion sera sur sa route. Son évolution laisse même présager un possible renforcement qui lui ferait presque atteindre la catégorie 4 pour ces prochaines heures avec des rafales pouvant dépasser les 200 km/h . Par ailleurs, une houle de 5 à 7 m est attendue sur la côte nord et nord-ouest de l'île entre jeudi et vendredi, avec des vagues voisines de 12 mètres près des caps et côtes exposées à la forte houle d'Est et un très grand risque de submersion de digues et des plages.

Parallèlement, de fortes pluies sont attendues avec des cumuls qui pourront atteindre les 200 à 500 mm au passage de ce cyclone sur le centre montagneux de l'île, avec un risque très important d'inondations et de crues.

La côte orientale de Madagascar mais aussi l'Ile Maurice devraient être également touchées ce 2 janvier. Il sera donc nécessaire de surveiller l'avenir de ce phénomène cyclonique dans les heures à venir.

 

 

31/12 : La Réunion a été placée en pré-alerte cyclonique à 12H00 (09H00 à Paris) mardi, en raison de la proximité du cyclone intense Bejisa, par décision préfectorale rendue publique dans cette île française de l'océan indien.

L'ouragan était à 10H00 (07H00 à Paris), à 870 km au nord-nord-ouest de La Réunion, et se déplaçait à 11 km/h le long d'une trajectoire sud-sud-est qui le rapprochait de l'île, avec des rafales pouvant atteindre 235 km/h.

Bejisa devait passer au plus près de La Réunion dans la nuit de jeudi à vendredi avec une marge d'erreur de plus ou moins 12 heures et avec une intensité de cyclone de catégorie 3. L'oeil du cyclone devrait passer à une distance comprise entre 0 et 200 km de La Réunion. Les conditions météo devaient commencer à se dégrader dès mercredi matin.

C'est la première fois depuis janvier 2002 que La Réunion est concernée par un phénomène d'une telle intensité. Le 22 janvier de cette année-là, l'oeil du cyclone intense Dina était passé 70 km de la côte ouest de l'île. Des rafales de vent avaient été enregistrées à plus de 250 km/h, provoquant d'importants dégâts aux réseaux routier, électrique, téléphonique et de distribution d'eau.

Le dispositif d'alerte cyclonique mis en place par la préfecture comprend trois phases. La pré-alerte en est la première étape. Elle met en garde contre "une menace potentielle dans les jours à venir, au-delà de 24 heures". A ce stade, il est demandé à la population de vérifier ses réserves d'eau, de nourriture, de médicaments. Il est recommandé aux personnes "qui suivent un traitement médical, en particulier les insuffisants rénaux et les insuffisants respiratoires" de se rapprocher "sans délai" des établissements de santé. La vie économique se poursuit.

Le second stade du dispositif est l'alerte orange signifiant "un danger cyclonique dans les 24 heures". La vie économique se poursuit, mais tous les établissements scolaires ferment leurs portes ­ sans conséquence à cette période puisque élèves et professeurs sont actuellement en vacances d'été.

L'alerte rouge est le dernier stade du dispositif. Elle est déclenchée lorsque "le danger est imminent". Elle est annoncée avec un préavis de 3 heures. Passé ce délai, la population doit rester chez elle, toutes les sorties étant formellement interdites et verbalisables.

Le dernier passage en alerte rouge remonte au 3 janvier 2013 lors du passage du cyclone Dumile.

 

 

30/12 : Née ce week-endi au nord-Est de Madagascar, la tempête tropicle Bejisa se renforce rapidement en prenant un cap Sud-Sud-Est. Actuellement le système est situé à environ 1000 kilomètres au nord de l'île de la Réunion et génère des vent soufflant jusqu'à 90 km/h.

Dans les prochains jours Bejisa va se renforcer et pourrait atteindre le stade de cyclone de classe 2 (vents soufflant à 200 km/h). Les modèles de trajectoire font passer Christine entre la Réunion et l'île Maurice durant la journée de vendredi mais avec, pour l'instant, une marge d'erreur notable ce qui signifie que l'une des deux îles pourrait potentiellement être frappée directement.

Cependant, si les prévisions de trajectoires se confirment et que Christine ne touche pas directement l'une de ces deux îles celles-ci seront notablement impactées par le système (vents soutenus et surtout fortes pluies). Tout cela reste à confirmer dans les prochains jours à mesure que les modèles affineront leur prévisions.

, descende plein sud en se renforçant et passe ultérieurement au stade de cyclone, auquel cas il trouverait l'île de la Réunion sur sa trajectoire. Il ne s'agit pour l'instant que d'une faible éventualité...

 

 

 

 

 

 

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 16/05/2022)
  • En France / DOM : 2.078
  • A l’étranger : 17.482
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 16/05/2022)
  • En France / DOM : 30.890
  • A l’étranger : 1.409.037
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 16/05/2022)
  • En France / DOM : 58.607
  • A l’étranger : 3.755.266
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel