Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 18/02/2019 à 10:20

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

 

>>> Consulter l'article dédié à cet événement

 

 

18/02 : L'alerte cyclonique maximale de niveau 2 a été déclenchée aujourd'hui à la mi-journée (5h00 heure française) dans sept communes de l'extrême nord de la Nouvelle-Calédonie, en raison de la dépression tropicale forte, Oma, a annoncé la direction de la sécurité civile.


Oma poursuit sa trajectoire vers le sud-ouest. Elle se rapproche des îles Belep et de l'extrême nord de la Nouvelle-Calédonie. L'alerte 2, qui implique un confinement de la population dans les habitations ou les abris publics, concernent les communes de Bélep (archipel de 850 hab.), Hienghène, Kaala-Gomen, Koumac, Ouégoa, Pouébo et Poum. Le reste de la Nouvelle-Calédonie est en pré-alerte cyclonique.

Oma se situait aujourd'hui en milieu de journée à environ 280 kilomètres au nord de Belep, générant des vents de l'ordre de 100 km/h, avec des rafales à 130 km/h près de son centre, a indiqué sur son site Météo.nc. Les vents devraient se renforcer à 150, voire à 170 km/h dans la nuit d'aujourd'hui à demain avec des orages et des fortes pluies sur la moitié Nord de la Grande Terre.

En mer, des creux de 5 mètres sont annoncés à l'extrême nord et au nord-est de l'archipel avec un risque "important" de submersion du littoral. A cause du phénomène Oma, la rentrée scolaire, qui avait lieu aujourd'hui en Nouvelle-Calédonie à l'issue des grandes vacances de l'été austral, a été reportée à mercredi.

 

15/02 : la forte tempête tropicale OMA était située ce vendredi 15 février à 0113 UTC par 15.3S et 165.1E selon le CMRS de Nadi. Le système se trouve à un peu plus de 400 km au Nord-Ouest de Port Villa (Vanuatu) et à environ 500 km au nord nord-est de Bélep (Nouvelle Calédonie). Après avoir entrepris un déplacement vers le Sud Sud-Est, le phénomène a de nouveau éprouvé des difficultés à suivre un cap bien déterminé. Ainsi, le système a de nouveau tergiversé au large des Vanuatu en effectuant une nouvelle boucle. OMA a donc peu évolué ces dernières 24h.

 En étant quasi stationnaire, le système consomme l'énergie disponible ce qui a tendance à limiter son intensification. De plus, la présence d'un fort cisaillement d'altitude bloque le renforcement du phénomène. Toutefois, les récentes données micro-onde montrent l'enroulement d'une bande de convection intense autour d'un point chaud, ce qui est peut-être le signe d'une phase d'intensification à venir.

La philosophie de trajectoire est toujours relativement difficile à cerner en raison d'un environnement complexe. Un mouvement vers le l'Ouest Sud-Ouest à faible allure devrait se mettre en place sous l'effet de la construction d'une dorsale subtropicale à l'Est d'OMA.

Par la suite, un recourbement vers le Sud-Ouest voire carrément Sud pourrait être observé, ce qui rapprocherait franchement OMA du Nord de la Nouvelle Calédonie. En revanche, le timing et l'ampleur de cette inflexion un peu plus méridienne est encore très incertaine.

 

14/02 : La tempête tropicale OMA était toujours analysée par Fidji comme un catégorie 2 (forte tempête tropicale). À 0113z, le système était localisé par 14.7S, 165.3E. Après avoir fait du surplace, le phénomène semble enfin commencer à se déplacer franchement en direction du Sud Sud-Est à la vitesse de 14 km/h.

Selon le JTWC (agence de la Marine américaine), le système génère des vents moyens de l'ordre de 101 km/h et associés à des rafales d'environ 130 km/h. OMA est un système large qui a évolué ces derniers jours dans un environnement avec plusieurs centres d'actions opposés qui explique ce déplacement erratique composé de boucle.

Après un déplacement orienté vers le Sud Sud-Est, le renforcement de la dorsale subtropicale au Sud-Est va forcer le système à redresser sa trajectoire vers le Sud-Ouest. Ce changement de cap devrait permettre à la Nouvelle Calédonie d'éviter un impact direct.


La distance du passage au plus près du Cailloux reste encore à déterminer. Si un recourbement Sud-Ouest est le scénario privilégié, la suite est soumise à une forte incertitude.  De plus, le faisceau de trajectoire des modèles est plutôt éparpillé avec des timing différents, accentuant l'incertitude.

La situation est à suivre de près dans un premier temps pour le Vanuatu. Si la trajectoire Sud Sud-Est semble lancé, on ne peut pas encore exclure une dérive un peu plus à l'Est que prévu. Dans un deuxième temps, le recourbement Sud-Ouest sera à surveiller de très près. L'ampleur et le timing de ce changement de cap sera déterminant pour déterminer quelle pourrait être le niveau d'impact pour la Nouvelle Calédonie.

 

13/02: Le cyclone tropical Oma s'est formé près de Vanuatu mardi et apportera des jours de pluie torrentielle et de vents violents sur les îles cette semaine. Le mouvement lent de cette tempête entraînera des conditions météorologiques dangereuses pour le pays ce week-end, augmentant le risque d'inondations, de vents violents et de pannes d'électricité.

La pluie la plus abondante devrait actuellement rester au nord d’Erromango jusqu’à vendredi, affectant les îles d’Éfaté, Epi, Ambrym, Malekula, Pentecôte, Ambae, Maewo et Espiritu Santo.

Ces régions peuvent s’attendre à des précipitations abondantes de 100 à 200 mm jusqu’au vendredi, avec des quantités locales supérieures à 300 mm .

Alors que Oma se dirige lentement vers l'est, un atterrissage n'est pas hors de question à Espiritu Santo d'ici jeudi avant qu'Oma ne commence à se tourner davantage vers le sud.

Indépendamment de l’atterrissage, Oma devrait se déplacer suffisamment près de plusieurs îles pour produire des vents dommageables. Malekula et Espiritu Santo sont actuellement les plus exposés aux vents violents; Cependant, tout changement de trajectoire à Oma peut avoir un effet dramatique sur les zones de vents violents.

Une mer agitée et des courants de refoulement dangereux constitueront également une préoccupation pour Vanuatu et la Nouvelle-Calédonie, des mers de plus de 6 mètres étant possibles dans le nord de Vanuatu.

À plus long terme, Oma devrait se diriger vers le sud en direction de la Nouvelle-Calédonie, ce qui pourrait provoquer une frappe directe sur la Grande Terre au cours du week-end.

 

12/02 :  La tempête tropicale 15 s'est formée au Nord-Ouest des Vanuatu et va affecter l'Ouest de l'archipel à compter du 13/02. Le système qui ne devrait pas se renforcer en cyclone générera des vents soufflant à 90 km/h et de fortes pluies.

Par la suite, la tempête devrait incurver sa trajectoire au Sud-Ouest et pourrait menacer la Nouvelle-Calédonie aux alentours du 16/02.

Suivi en temps réel

 

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNAT Mapsnotre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 17/02/2019)
  • En France / DOM : 1.722
  • A l’étranger : 14.430
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 17/02/2019)
  • En France / DOM : 27.363
  • A l’étranger : 1.303.467
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 17/02/2019)
  • En France / DOM : 36.241
  • A l’étranger : 2.753.384
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"