El Niño pourrait être à la fois un stimulant pour l’économie et un faiseur de récessions. S’il est aussi gros qu’on l’annonce, il n’aura en effet pas juste un impact sur la météo. Officiellement, cette perturbation des courants du Pacifique a commencé à se former en mars et depuis, n’a de cesse de grossir.

Lire la suite (réservé aux abonnés)