Les fumées toxiques provenant des gigantesques feux de forêt l'an passé en Indonésie ont provoqué la mort prématurée de quelque 100 000 personnes en Asie du Sud-Est, selon une nouvelle étude publiée lundi, suscitant des appels à agir d'urgence.

Lire la suite (réservé aux abonnés)