Dave Petley, vice-président de l'Université de Sheffield, au Royaume-Uni, a présenté une nouvelle mise à jour sur les glissements de terrain de la saison des moussons de l'hémisphère nord 2019, qui a montré comment un nombre inhabituellement élevé de glissements de terrain avait fait des milliers de morts cette année.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)