Dans un rapport rendu public en novembre, le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) sonne l’alarme sur les politiques de gestion des inondations, dont le coût est considérable. Il donne des pistes pour intégrer ce risque lors de la construction des bâtiments, et pose les bases d’un futur DTU.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)