Les dirigeants des îles du Pacifique ont désigné jeudi le changement climatique comme la plus grande menace sur cette région du monde et demandé l'étude des possibilités de déménagement des populations.

Lire la suite (réservé aux abonnés)