Une étude britannique récemment publiée dans la revue scientifique Nature Geoscience montre que grâce aux données accumulées par deux satellites européens, Envisat et ERS-2, des chercheurs de l'University College de Londres et du Centre national d'océanographie de Southampton...

Lire la suite (réservé aux abonnés)