Des scientifiques ont identifié au moins une voie d'entrée de masses d'eau chaude sous l'immense glacier Totten dans l'est de l'Antarctique. Ce phénomène expliquerait qu'il fonde plus vite qu'estimé jusqu'ici, avec des conséquences potentiellement «catastrophiques».

Lire la suite (réservé aux abonnés)