Lors de leur recherche, les chercheurs de l'université d'Adelaide ont pu découvrir que les pluies intenses mais de courte durée avaient tendance à augmenter contrairement à celles sur une plus longue durée. Cette tendance est principalement due au réchauffement climatique.

Lire la suite (réservé aux abonnés)