Selon une étude publiée jeudi 9 juillet dans la revue Science, la montée des eaux liée au réchauffement climatique pourrait être bien pire que prévu:  elle pourrait atteindre au minimum 6 mètres, même en réduisant fortement les émissions de gaz à effet de serre. Mais nul ne sait à quelle échéance une telle catastrophe, très hypothétique, se produirait.

Lire la suite (réservé aux abonnés)