A l’approche de la Conférence de Paris sur le Climat les annonces alarmistes se multiplient, souvent incontrôlables, et prévoient l’imminence d’une catastrophe planétaire. Cette Terreur met les humains dans un stress considérable. Trop carbocentriste, la science du climat s’est nettement politisée et ne présente plus désormais les garanties de neutralité scientifique.

Lire la suite (réservé aux abonnés)