Une étude publiée aujourd'hui dans la revue Nature climate change, indique que les océans, qui captent 90% de la chaleur supplémentaire générée par le réchauffement de la planète, en ont absorbé autant au cours des deux dernières décennies que depuis 1865.

Lire la suite (réservé aux abonnés)