Carbone 4, un cabinet de conseil spécialisé sur la transition énergétique indique dans une étude que les événements extrêmes liés au changement climatiques se multiplient sous l'effet du réchauffement et font courir des risques majeurs aux États, entreprises et acteurs financiers. Si l'Accord de Paris adopté lors de la COP21 fixe un objectif de limitation de la hausse des températures à 2°C, voire 1,5°C, d'ici la fin du siècle, notre développement actuel nous emmène bien au-delà. Entre +3 et +6°C, selon les estimations.

Lire la suite (réservé aux abonnés)