Alors que le président américain Donald Trump maintient sa position climato-sceptique, c'est désormais par le service de renseignement américain qu'il est contredit. Faisant suite à une analyse de la communauté américaine du renseignement de fin janvier 2019 qui classait le changement climatique comme une "menace mondiale", un haut gradé américain s'est exprimé.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)