L'activité humaine a fait remonter le niveau de CO2 dans l'atmosphère trois millions d'années en arrière, à la période du Pliocène. En quelques années, la concentration en CO2 a atteint son taux le plus élevé depuis cette période, au cours de laquelle les températures étaient alors 3 à 4°C plus élevées. À cette époque, les arbres poussaient en Antarctique et le niveau des océans était 15 mètres plus haut.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)