Il y a quelques semaines, un éditorial signé de cinq psychiatres et médecins spécialisés en santé publique (Guillaume Fond, Marc Masson, Christophe Lançon, Pascal Auquier et Laurent Boyer) est paru dans la revue « L'Encéphale » pour alerter la communauté médicale française sur cette question. Il passait en revue certaines des études menées depuis près d'une quinzaine d'années par la recherche anglo-saxonne et dont les résultats, pourtant convergents, restent trop ignorés des quelque 12.000 psychiatres que compte l'Hexagone.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)