Peut-on attribuer au réchauffement climatique un événement météorologique, alors même qu'il se produit, comme la canicule extrême vécue en France la semaine dernière? C'est l'exercice auquel certains se sont livrés -avec des résultats troublants, tout dépendant de la méthode utilisée.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)