En 2050, le climat à Londres ressemblera à celui de Madrid aujourd'hui. Stockholm sera aux mêmes températures que Budapest, et il fera aussi chaud à Paris qu'à Canberra, selon une analyse publiée mercredi. Inquiétant. Pourtant elle se repose sur le scénario le plus optimiste de réchauffement climatique.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)