Au terme d’une session marathon, les États ont approuvé mercredi à Genève le rapport du Giec sur l’utilisation des terres qui doit être rendu public jeudi, avec en toile de fond la nécessité d’assurer la sécurité alimentaire d’une population croissante et la lutte contre le réchauffement.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)