Contrairement à ce que la communauté scientifique pensait jusqu’ici, les périodes les plus froides des ères glaciaires connaissaient des étés chauds avec des températures nettement positives. Ces « étés glaciaires » auraient occasionné d’importants épisodes de fonte des calottes de glace.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)