L'augmentation des températures provoquera une croissance des précipitations sur l'Antarctique où l'eau issue de la fonte des glaces dans le reste du monde sera piégée sous forme de neige, estiment des chercheurs du CNRS dans un nouveau modèle climatique.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)