Au cours des prochaines décennies, un nombre très grand d'espèces pourrait ne pas s'adapter aux nouvelles températures et à un régime de pluies différent de l'actuel qui fera baisser le niveau des fleuves, a déclaré le Centre de Prévision du temps et études climatiques de l'Institut national de recherches spatiales.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)