Image
Image
L'Afrique sera en première ligne du réchauffement climatique si le monde n'y remédie pas rapidement, une partie du continent noir risquant de se trouver incultivable ou inhabitable, font savoir des chercheurs du gouvernement britannique.

Lire la suite (réservé aux abonnés)