Selon une étude à paraître aujourd'hui dans la revue britannique Nature, la région Arctique, dont les glaces ont fondu à un rythme sans précédent en 2007, se réchauffe pour une large part à cause de transferts de chaleur dans les couches élevées de l'atmosphère.

Lire la suite (réservé aux abonnés)