Le réchauffement climatique a "potentiellement des implications importantes en matière de sécurité" et les pays de l'Otan devraient se servir de l'Alliance comme d'un forum pour s'atteler aux défis qu'il représente, a estime le nouveau chef de l'Otan.

Lire la suite (réservé aux abonnés)