Veille gestion des risques France
Dernière mise à jour : le 21/04/2019 à 10:37

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Veille gestion des risques France

france120Toutes les actualités de la gestion des risques naturels en France publiées depuis le 01/01/01 :  

 Les articles de cette rubrique peuvent vous être fourni sous forme d'une veille personnalisée par email ou par flux RSS.

 


A l'occasion des quatrièmes Assises nationales des risques naturels, qui se sont déroulé en début de semaine à Montpellier François de Rugy a annoncé plusieurs mesures visant à renforcer les politiques de prévention des risques et l'accompagnement des démarches des collectivités.

Lire la suite...La grêle est un des aléas météorologiques les plus difficiles a appréhender en terme de prévision et d'intensité tout en constituant un des risques naturels ayant un fort potentiel de destruction en France et en Europe. En effet, ce phénomène est très récurrent (en moyenne 70 jours de grêle > 1 cm par an en France), multi-saisonnier (la saison des chutes de grêle dommageables s'étend de mars à octobre) et susceptibles d'affecter toutes les régions sur des étendues géographiques parfois significative. Ainsi, la grêle a des conséquences parfois dévastatrices pour les particuliers (automobile notamment), le secteur agricole et les entreprises.  Rien que pour notre pays le coût des dommages assurés s'élève à eux seuls à plus de 4 milliards d'€ depuis 1984.

Lire la suite...Les tempêtes tempérées et les épisodes de vents violents constituent un des risques naturels majeurs les plus important en France et en Europe de l’Ouest. En effet, ces phénomènes sont récurrents (il peut y en avoir plusieurs dans un laps de temps réduit allant de quelques semaines à quelques mois), affectent des étendues géographiques parfois significative (plusieurs régions voire plusieurs pays) et les aléas connexes qui les accompagnent (fortes pluies, submersion marines…) ont un fort potentiel destructeur. Ainsi, si les effets du vent ont des conséquences dévastatrices pour les particuliers et les entreprises ils peuvent également très fortement impacter les sociétés d’assurance qui prennent en charge les risques, ne serait-ce que par le simple risque de cumul de sinistralité (dans le cas d’un événement touchant de nombreuses régions ou de succession de plusieurs événements majeurs). Rien que pour notre pays le coût des dommages assurés s'élève à plus de 28 milliards d'€ depuis 1984.

Le dérèglement climatique laisse prévoir une aggravation des risques naturels et une extension des territoires qui y sont exposés. Les dispositifs de prévention vont être renforcés. Tous les deux ans, environ, le ministère de la Transition écologique donne instruction aux préfets de « resserrer les boulons » des dispositifs de prévention des risques naturels.

Dans le cadre du projet SPICy (Système de prévision des inondations en contexte cyclonique), qui a pris fin en 2018, la division Études et Climatologie (EC) de la Direction interrégionale de Météo-France pour l'océan Indien (DIROI) a développé une méthode pour définir des scénarios cycloniques autour de la prévision produite par le Centre météorologique régional spécialisé (CMRS) cyclones de La Réunion.

La Côte d'azur est la zone la plus exposée au risque de tsunami en France métropolitaine. Face à ce risque peu connu mais réel, la France s'est dotée d'un centre d'alerte mais des progrès restent à faire pour redescendre l'information sur le terrain, reconnaissent divers responsables concernés.

Lire la suite...Comment éviter, qu’un jour, le retour de la crue centennale de la Seine de 1910 plonge Paris et les villes alentour sous les eaux, créant ainsi une véritable catastrophe humaine et économique ? C’est le casse-tête auquel s’attellent depuis déjà plusieurs décennies l’Etat et les collectivités.

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le département de l’Aude dans la nuit du 14 au 15 octobre ont causé la mort de 11 personnes. Cette crue sans précédent depuis 1981 fait suite à un autre épisode dramatique. Quatre jours plus tôt, c’était en effet les habitants de Sainte-Maxime (Var) qui subissaient des pluies torrentielles, causant la mort de deux personnes. Et si l’été 2018 a été marqué par plusieurs épisodes de canicule, il a aussi vu, comme les précédents, la multiplication des inondations à la suite d’orages et de fortes précipitations. Tout début juillet, une vingtaine de départements avait été placée sous vigilance orange. Selon le dernier bilan des catastrophes naturelles en France publié par la Caisse centrale de réassurance, les inondations représentent en moyenne 56 % de cette sinistralité et un demi-milliard d’euros par an d’indemnisations.

Lire la suite...Il est habituel de distinguer les risques technologiques dus aux activités humaines comme les explosions chimiques, les ruptures de barrages, les effondrements de tunnels, et les risques naturels comme les inondations, tempêtes, séismes, mouvements de terrains, boues torrentielles, avalanches, pour ne citer que les plus courants.

Suite aux inondations meurtrières dans l’Aude qui ont fait au moins 13 morts les 14 et 15 octobre dernier, des voix s’élèvent pour dénoncer l’urbanisation massive des territoires, accusée d’aggraver les risques d’inondation. Une fois de plus, comme après chaque événement , le besoin de repenser les politiques de réaménagement du territoire est évoqué.

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNAT Mapsnotre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"

Alerte & vigilance en cours