En France, 9000 kilomètres de digues fluviales et maritimes ont été construites au cours du temps pour protéger les territoires contre les inondations. Aujourd’hui, les deux tiers de ces ouvrages, dont certains datent du Moyen-Age, nécessitent d’être vérifiés ou confortés. C’est là l’enjeu du projet DigueElite. Initié en 2013, ce projet de recherche et développement, qui réunit des industriels et Irstea, vise en effet à renforcer la résistance des digues fluviales face à l’érosion.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)