Hier le BRGM exposait aux journalistes ses travaux sur les quelque 1.300 nappes d'eau souterraines en France. Selon ce rapport des inondations restent possibles cet hiver dans la Somme, où les nappes souterraines sont toujours très hautes, mais la situation à Paris n'inspire pas d'inquiétude, a indiqué mercredi Thierry Pointet, hydrogéologue au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM)...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)