D'après le directeur de la communauté de communes de la pointe du Médoc à Soulac, sur la plage de l'Amélie, la dune a perdu 20 mètres en deux hivers. Il y a aujourd'hui des villas de 100 ans qui sont menacées par le recul du trait de côte. Selon lui, il y a une obligation ...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)