Entre Loire et Seine, on n’avait pas vu un printemps aussi pluvieux depuis 1928. Fin mai, le pic de précipitations fait déborder la Seine et certains de ses affluents. Provins, Moret-sur-Loing, Villeneuve-Saint-Georges sont submergés tandis que des champs entiers disparaissent sous l’eau dans le Loiret et le Loir-et-Cher comme dans une dizaine d’autres départements et que l’autoroute A10, envahie d’eau, est impraticable.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)