Comme après chaque catastrophe naturelle, les autorités se lancent dans un vaste retour d'expérience tout azimut. L'heure est donc aux missions, nouveaux rapports, "nouvelles" propositions, élaboration de nouvelles compétences et structures … Gageons que, comme d'habitude, ce retour d'expérience ne débouchera sur rien si ce n'est peut-être de nouvelles mesures inapplicables (et inappliquées) non coercitives et de nouvelles structures qui viendront s'ajouter au mille feuille existant mais qui auront le mérite de diluer un peu plus les responsabilités en cas d'événement.

Lire la suite (réservé aux abonnés)