Jeudi dernier, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) dévoilait, à l’occasion de ses résultats annuels, le coût historique des inondations de mai et juin 2016 : 1,3 Mds d’€ de dégâts indemnisés (en tenant compte des récoltes agricoles). Il s'agit ainsi des inondations les plus chères depuis 1982, date de création du régime des catastrophes naturelles.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)