Alors que 2018 se voulait l'année du pouvoir d'achat, avec la baisse des cotisations salariales et la disparition progressive de la taxe d'habitation pour 80% des Français, voilà qu'une nouvelle taxe locale monte en puissance. Son nom: la taxe Gemapi pour «gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations».

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)