La sécheresse causée par la canicule de l'été 2003 pourrait constituer la catastrophe naturelle la plus coûteuse jamais indemnisée en France depuis la création de ce régime en 1982, alors qu'une réforme législative est en préparation pour assurer sa pérennité....

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)