Il y avait déjà le Groupe international d'experts sur le climat et, au niveau français, la Mission interministérielle de l'effet de serre (Mies). Il faudra désormais aussi compter avec l'Observatoire national des effets du réchauffement climatique (Onerc), qui s'est réuni hier pour la première fois. Créé à l'initiative du sénateur de la Réunion Paul ...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)