L'Ifremer et son homologue allemand, le Marum, lancent un projet de recherche sur la prédiction des "aléas gravitaires sous-marins", ces glissements de sédiments côtiers capables de déclencher des vagues meurtrières.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)