Mi-février, 2005, la Réunion était en alerte fortes pluies. Le déluge qui allait durer 48 heures inspirait des commentaires abasourdis en Préfecture : “C’est comme un cyclone sans le vent”, en référence à Hyacinthe qui avait balayé la Réunion en 1980. Il y a une semaine, Diwa, tempête tropicale modérée a conduit le préfet à déclencher l’alerte orange... davantage en considération du volume des précipitations “de retour centennal” sur certaines zones, les cirques en particuliers, et de leurs conséquences, qu’en raison de la force du vent.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)