En 2008, les prévisions à court terme effectuées par Météo-France dévraient être nettement améliorée avec l'entrée en service d'un nouveau modèle informatisé du temps, "Arome" et d'un nouveau  super-calculateur. Ces deux innovations permettront une plus grande finesse dans les prévisions au niveau local, en particulier pour les délais très brefs (de 1 à 24 heures), ont indiqué des responsables de l'organisme public, devant leurs utilisateurs institutionnels réunis au sein du Conseil supérieur de la météorologie.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)