En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.
+ Prévision des risques naturels
Dernière mise à jour : le 27/05/2018 à 06:31

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Prévision et alerte en France

Rubrique consacrée à l'actualité de la prévision et de l'alerte relative aux risques naturels en France : nouveaux moyens de prévision des risques, systèmes d'alerte  ...



Lire la suite...Une nouvelle version du système d’alerte cyclonique va entrer en vigueur à la Réunion pour la prochaine saison cyclonique. Le préfet et les maires de La Réunion ont entamé ce vendredi une concertation visant à faire évoluer le système d’alertes aux cyclones, qui a mal fonctionné lors de précédentes tempêtes.

La grêle est un des aléas météorologiques les plus difficiles a appréhender en terme de prévision et d'intensité tout en constituant un des risques naturels ayant un fort potentiel de destruction en France et en Europe. En effet, ce phénomène est très récurrent (en moyenne 70 jours de grêle > 1 cm par an en France), multi-saisonnier (la saison des chutes de grêle dommageables s'étend de mars à octobre) et susceptibles d'affecter toutes les régions sur des étendues géographiques parfois significative. Ainsi, la grêle a des conséquences parfois dévastatrices pour les particuliers (automobile notamment), le secteur agricole et les entreprises.  Rien que pour notre pays le coût des dommages assurés s'élève à eux seuls à plus de 4 milliards d'€ depuis 1984.

L'Ifremer et son homologue allemand, le Marum, lancent un projet de recherche sur la prédiction des "aléas gravitaires sous-marins", ces glissements de sédiments côtiers capables de déclencher des vagues meurtrières.

L’expérience le montre, en cas de survenue de catastrophe naturelle, il y a souvent des citoyens « connectés » au plus près des événements qui partagent en temps réel leur vision de la situation via les réseaux sociaux. Ce fut par exemple le cas lors des séismes majeurs d’Haïti en 2010 et d’Italie en 2012 puis 2016, des inondations qui ont frappé la France au printemps 2016, ou encore très récemment à l’occasion du passage du cyclone Irma sur les Antille

Lire la suite...Les tempêtes tempérées et les épisodes de vents violents constituent un des risques naturels majeurs les plus important en France et en Europe de l’Ouest. En effet, ces phénomènes sont récurrents (il peut y en avoir plusieurs dans un laps de temps réduit allant de quelques semaines à quelques mois), affectent des étendues géographiques parfois significative (plusieurs régions voire plusieurs pays) et les aléas connexes qui les accompagnent (fortes pluies, submersion marines…) ont un fort potentiel destructeur. Ainsi, si les effets du vent ont des conséquences dévastatrices pour les particuliers et les entreprises ils peuvent également très fortement impacter les sociétés d’assurance qui prennent en charge les risques, ne serait-ce que par le simple risque de cumul de sinistralité (dans le cas d’un événement touchant de nombreuses régions ou de succession de plusieurs événements majeurs). Rien que pour notre pays le coût des dommages assurés s'élève à plus de 28 milliards d'€ depuis 1984.

Lire la suite...Les inondations peuvent être à l’origine de situations dramatiques, causant des décès et d’importants dégâts matériels. Parmi elles, les crues soudaines causées par des pluies intenses enregistrées en très peu de temps, l’équivalent parfois de plusieurs mois de pluie tombées en quelques heures, touchent souvent de petits bassins versants.

Alors que l'application SAIP (pour « Système d'alerte et d'information des populations ») continue d’essuyer des critiques suite à la fausse alerte donnée à Paris samedi dernier, un député de l’opposition demande au ministère de l’Intérieur de mettre en place un dispositif d’avertissement par SMS, notamment pour les catastrophes naturelles.

Météo France a présenté hier un nouvel outil de modélisation destiné à améliorer la prévision des ‘épisodes méditerranéens’, ces phénomènes orageux marqués par des pluies intenses qui provoque des inondations torrentielles dans les départements du Sud de la France.

150 capteurs sismologiques ont été installé sur le glissement de terrain du Sauze, pour aider à améliorer la gestion du risque. C'est en juin et juillet dernier que l'Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre de l'Université de Strasbourg, avec le soutien du Centre National de la Recherche Scientifique CNRS, a installé ce réseau de surveillance très dense.

A Toulouse, le Centre national de recherches météorologiques teste une flotte d’une dizaine d’engins en polystyrène, bardés de capteurs. « Entre les satellites ou les ballons stratosphériques et nos stations au sol, il y a une zone que nous connaissons mal, les deux ou trois premiers kilomètres de la basse couche.

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNAT Mapsnotre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 26/05/2018)
  • En France / DOM : 1.658
  • A l’étranger : 13.775
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 26/05/2018)
  • En France / DOM : 25.925
  • A l’étranger : 1.285.975
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 26/05/2018)
  • En France / DOM : 35.491
  • A l’étranger : 2.654.862
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"

Alerte & vigilance en cours