+ Connaissances des risques naturels
Dernière mise à jour : le 23/02/2018 à 16:37

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Connaissances des risques dans le monde

connaissance120Rubrique consacrée à l'actualité de la connaissance des risques naturels dans le monde : avancées scientifiques dans le domaine des risques naturels, connaissance des risques historiques...

 


Lire la suite...Le 12 février dernier à 4h08, un séisme de magnitude 4,8 a été détecté en Vendée à 19 kilomètres de Fontenay-le-Comte, rapporte le Réseau national de surveillance sismique (RéNass). Le tremblement de terre a été ressenti également à Frontenay-Rohan-Rohan dans les Deux-Sèvres, à 40 kilomètres de Fontenay-le-Comte. Sur Twitter, des habitants disent l'avoir ressenti. Il s'agit du plus fort séisme ressenti dans le secteur depuis avril 2016. Heureusement, aucun dommage important n’est à déplorer. Mais cet épisode nous rappelle que la France n’est pas épargnée par le risque sismique. D’où l’intérêt des travaux de recherche menés par les équipes de Sorbonne Université, l’institut de recherche pour le développement (IRD) et l’institut de géophysique de Quito (Équateur).

Lire la suite...Les dégâts des cyclones tropicaux ne se bornent pas à la surface de la Terre : les pluies torrentielles qu'ils déversent vont jusqu'à modifier sa croûte, ont découvert des géophysiciens franco-taïwanais.

Lire la suite...Cette fois, on en a la preuve : le trou dans la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique diminue. Pour obtenir ce résultat, des chercheurs américains ont utilisé le satellite Aura de la NASA, qui a effectué des mesures directes de chlore et d'ozone durant la période 2005-2016. Les données récoltées montrent que le trou dans la couche d'ozone s'est réduit de 20% sur cette période.

Le magazine Newsweek a récemment mis en garde les Américains contre les «Big One» susceptibles de se produire dans la partie Pacifique des Etats Unis (Californie mais aussi Oregon).

A la suite d’un tremblement de terre, une perturbation du champ de gravité se produit quasi-instantanément, et pourrait donc être enregistrée avant les ondes sismiques habituellement analysées par les sismologues. Dans une étude publiée dans la revue Science le 1er décembre 2017, une équipe constituée de chercheurs du CNRS, de l’IPGP, de l’université Paris Diderot1 et de Caltech, est parvenue à observer ces faibles signaux liés à la gravité et à comprendre leur origine.

Les superéruptions volcaniques sont susceptibles de se produire plus fréquemment qu'on ne le pensait, affirme une étude basée sur des données statistiques. Une équipe de l'université d'Oxford (Royaume-Uni) a en effet calculé que le laps de temps estimé entre deux superéruptions serait en moyenne d'environ 17.000 ans. « C'est substantiellement plus court que les estimations précédentes », souligne cette étude parue mercredi dans la revue Earth and Planetary Science Letters.

Lire la suite...Des chercheurs de Géosciences Rennes (OSUR, CNRS / Université de Rennes 1), de l’Institut des sciences de la Terre de Taipei (Academia Sinica, Taiwan) et de l’Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS/EOST, CNRS / Université de Strasbourg) ont montré que les cyclones déformaient significativement la croûte terrestre. Les dépressions atmosphériques et les pluies torrentielles qui les accompagnent conduiraient en effet respectivement à une dilatation et à une contraction de la croûte terrestre que les chercheurs ont pu quantifier.

Lire la suite...Dans une étude, publiée dans Geophysical Research Letters, Roger Bilham, de l'université du Colorado, et Rebecca Bendick, de l'université du Montana, se sont intéressé aux séismes de magnitude 7 et plus (les plus violents donc), enregistrés depuis 1900. Pour eux, en 2018, la Terre devrait connaître davantage de tremblements de terre de forte amplitude, selon des géologues américains

Lire la suite...De 2000 à 2015, les tsunamis et les tempêtes ont affecté plus de 530 millions de personnes (dont 430.000 morts), avec des dégâts totalisant plus de 970 milliards de dollars US. Ces données alarmantes, notamment les tsunamis dans l’océan Indien en 2004 et, très récemment, le déchaînement des ouragans Irma et Maria, ont conduit à un intérêt croissant pour la prévisibilité des événements extrêmes, à différentes échelles spatiales et temporelles.

La quantité d'eau contenue dans l'atmosphère subtropicale est un paramètre clé dans la formation des pluies et des cyclones. Mesurer la composition isotopique de cette eau aide à mieux comprendre les mécanismes climatiques en jeu et apporte des éléments sur leur évolution future.

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNAT Mapsnotre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 23/02/2018)
  • En France / DOM : 1.634
  • A l’étranger : 13.475
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 23/02/2018)
  • En France / DOM : 25.905
  • A l’étranger : 1.283.505
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 23/02/2018)
  • En France / DOM : 35.462
  • A l’étranger : 2.617.261
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"

Alerte & vigilance en cours