b_300_200_16777215_00_images_stories_images_gestion_etude_subduction_210211.jpgUne équipe de chercheurs de Géosciences Montpellier (CNRS-INSU, UM2), de l'Université Rome 3 et de l'INGV(1) (Italie) vient de procéder à une étude statistique globale des subductions océaniques afin de dégager les caractéristiques physiques de la zone de glissement frictionnel entre les plaques...

Lire la suite (réservé aux abonnés)