Une équipe scientifique australienne, comprenant également des chercheurs français et allemands, a indiqué avoir découvert que l’intensification de la mousson en Inde avait accéléré de 20% le mouvement de la plaque indienne au cours des dix derniers millions d’années.

Lire la suite (réservé aux abonnés)