D'après une étude publiée par la revue Nature et rapporté par le site Terradaily, les cyclones tropicaux se formant dans la mer d'Arabie se sont montrés plus intenses ces dernières années. Un phénomène qui pourrait être lié à l'augmentation de la pollution de l'air dans la région.

Lire la suite (réservé aux abonnés)