Des scientifiques du Centre allemand de recherche géologique à Potsdam ont découvert que Téhéran, capitale de l’Iran et plus grande ville d’Asie (plus de 13 millions d’habitants), s’affaiblissait rapidement. Certaines zones tombent à une vitesse de 25 centimètres par an, ce qui endommage les bâtiments et les communications

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)