Ces douze dernières années, la Birmanie a été victime de 3 tremblements de terre majeurs, de 3 cyclones, et des inondations et glissements de terrain si nombreux qu’on ne les compte plus… A priori, la gestion des catastrophes naturelles est donc un enjeu primordial pour le pays. Le Global Climate Risk Index, publié par l’organisation à but non lucratif Germanwatch, a d’ailleurs classé la Birmanie dans son top 3 des pays les plus affectés par des événements météorologiques extrêmes entre 1999 et 2018.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)